Aller au contenu

Personnalisez le thème !
         
  •  

Photo

Les "écolières à vendre" ou le problème de la "prostitution" adolescente et des jeunes adultes


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
6 réponses à ce sujet

#1 1989

1989

    Baka-génie

  • Membre
  • 505 messages
  • Sexe : Homme

Posté le 20 juillet 2015 - 17:30

Je suis tombé sur ce reportage qui traite d'un problème épineux, mais qui ne me m'étonne pas vraiment au vu de ce que j'aperçois du pays par les divers afflux qui me sont disponibles :

 

 

Cela parle dans un premier temps d'une pratique qui s'appelle les "Walking Dates", à savoir que l'on va payer des jeunes filles (qui peuvent être mineures) pour marcher dans la rue et faire croire que l'on est en couple. Seulement, le reportage va plus loin et parle notamment de ce qui se passe dans l'ombre et va dévier sur le problème des "Enjo Kosai" et de la prostitution, en passant par des groupes d'idols et des "dérives" que l'on peut y voir.

 

Par conséquent, à partir de cela, j'aimerais créer un débat là-dessus sur ce que vous pensez être les causes et j'exposerais mes arguments à partir de cela.


HWmDJu9.png


#2 Kumiko

Kumiko

    Modératrice

  • Mad Nosy Teacher
  • 7 878 messages
  • Sexe : Femme
Contributeur

Posté le 20 juillet 2015 - 18:48

Autant je suis très à l'aise à l'écrit, autant j'ai un sérieux problème de compréhension orale en anglais >_< Du coup je ne comprends pas la plupart de ce qu'ils disent... Je vais quand même regarder le reportage jusqu'au bout et donner un avis ~

 

Edit. Bon alors, ce que je pense :

 

L'isolement d'un individu donné est un problème de société très particulier au Japon. Le leitmotiv de la population de masse est tout simplement le collectif. Ainsi, si une personne, à l'école ou au sein d'une entreprise, fait le moindre truc qui correspond pas au moule du collectif (ex. vouloir être seul à certaines pauses, avoir des hobbies peu courants, décliner les propositions de ses collègues ou même ne pas être particulièrement souriant), tout le monde lui tournera le dos, et il se retrouve dans une solitude souvent très lourde. Si en plus dans son foyer l'ambiance n'est pas au beau fixe, cela suffit largement à ces jeunes filles pour chercher de la compagnie, quelle qu'elle soit, tant elles sont désespérées. D'où les walking dates et/ou le phénomène des enko.

 

En résumé, je pense que ce phénomène découle simplement d'un problème sociétaire connu, mais que le gouvernement japonais préfère éluder.


4413a0cd38a58e559534d835fe92baa4.jpg

 

Spoiler

 

His whisper paints your fate, death is art he creates

Spoiler

 

859685milesedgeworthfanbuttonbyrequestbu


#3 1989

1989

    Baka-génie

  • Membre
  • 505 messages
  • Sexe : Homme

Posté le 21 juillet 2015 - 16:32

Tu soulèves un bon point Kumiko qui est celle du pourquoi les filles/femmes en viennent à faire cela, mais cela n'est qu'un noeud du problème.

 

L'un des problèmes qui me semblent être le plus criant est bien entendu la sur-sexualisation de l'image de la fille adolescente (voir même plus jeune) dans la société japonaise (ce qui n'est pas qu'un problème venant de chez eux).

Là où le Japon est un vecteur vraiment puissant de ce problème, c'est que cette sur-sexualisation est plus ou moins inconsciemment poussé par plusieurs facteurs :

 

- Le développement "légal" de la pornographie animée/dessinée infantile et adolescente (qui peut aider si on à un soucis de distanciation).

- La majorité sexuelle fixée à 13 ans.

- Le côté "pur" de l'adolescente ou de la jeune adulte.


HWmDJu9.png


#4 Kumiko

Kumiko

    Modératrice

  • Mad Nosy Teacher
  • 7 878 messages
  • Sexe : Femme
Contributeur

Posté le 21 juillet 2015 - 16:53

C'est pas faux ce que tu dis, mais l'hyper-sexualisation est présente partout, surtout aux USA, là-bas c'est vraiment insane... Ce n'est pas qu'au Japon. (je viens de relire ton post et tu l'as dit en fait, donc je ne fais que répéter, bref osef XD)

 

Les vecteurs que tu as cités sont intéressants (d'ailleurs je savais pas que la majorité sexuelle là-bas était 13 ans, je me coucherai moins bête ce soir ~). Cependant, le fait qu'il y ait une telle fixette sur les jeunettes ça soulève une autre question : pourquoi ? En quoi une fillette peut être autant voire plus attirante sexuellement qu'une femme adulte aux yeux des Japonais ? Je pense que la source du problème est là. Comme dit dans le reportage : il n'y aura plus de prostitution quand les hommes cesseront de faire appel à ce genre de services. La situation dépend donc finalement d'eux, car ils sont fatalement responsables du phénomène des enjo kosai et autre dérives du genre puisque sans eux : pas de "vente" d'écolières ou même de chair un peu moins "fraîche" (pardon.)

 

Ça me fait penser à un article que j'ai lu hier sur le site Hitek, par rapport à la pédopornographie au Japon : http://hitek.fr/actu...dite-japon_6606 la possession de contenu a enfin été interdite, à l'exception des hentai mettant en scène les mineurs. En lisant les commentaires, j'ai remarqué que beaucoup d'arguments étaient pertinents quant au fait de laisser le hentai loli toléré. Pour autant, ça reste malsain puisque ça continue de véhiculer des tendances politiquement pas très correctes (comme avoir recours aux services des filles mineures irl.)


4413a0cd38a58e559534d835fe92baa4.jpg

 

Spoiler

 

His whisper paints your fate, death is art he creates

Spoiler

 

859685milesedgeworthfanbuttonbyrequestbu


#5 1989

1989

    Baka-génie

  • Membre
  • 505 messages
  • Sexe : Homme

Posté le 21 juillet 2015 - 17:17

Cependant, le fait qu'il y ait une telle fixette sur les jeunettes ça soulève une autre question : pourquoi ? En quoi une fillette peut être autant voire plus attirante sexuellement qu'une femme adulte aux yeux des Japonais ? Je pense que la source du problème est là. Comme dit dans le reportage : il n'y aura plus de prostitution quand les hommes cesseront de faire appel à ce genre de services. La situation dépend donc finalement d'eux, car ils sont fatalement responsables du phénomène des enjo kosai et autre dérives du genre puisque sans eux : pas de "vente" d'écolières ou même de chair un peu moins "fraîche" (pardon.)

 

Pour le premier point, je pense que la jeunesse est plus attirante pour eux par le côté pur et innocent, le fait que ce sont des proies faciles et donc l'affirmation d'une faiblesse psychique forte, un fétichisme pervers morbide (voir Freud), possibilité en partie d'un trouble lié à l'enfance (le rejet sociétal est un bon exemple)... et le fait d'avoir cette sur-sexualisation, plus la pression sociétale sont des facteurs à risques. Certes, l'art dans sa globalité peut susciter ce genre de choses, mais moralement, il me semble évident de mettre un terme à cela.

 

Pour le deuxième cas et pour faire un peu d'humour, je vais citer Coluche dans le texte (de 1min43 à 2min03) : ici.


HWmDJu9.png


#6 Kumiko

Kumiko

    Modératrice

  • Mad Nosy Teacher
  • 7 878 messages
  • Sexe : Femme
Contributeur

Posté le 21 juillet 2015 - 17:35

Pour le premier point, je pense que la jeunesse est plus attirante pour eux par le côté pur et innocent, le fait que ce sont des proies faciles et donc l'affirmation d'une faiblesse psychique forte, un fétichisme pervers morbide (voir Freud), possibilité en partie d'un trouble lié à l'enfance (le rejet sociétal est un bon exemple)... 

 

C'est sûrement vrai, il y a  quelques temps, j'avais lu que les jeunes japonaises optaient pour une dentition imparfaite exprès pour avoir plus de succès auprès des hommes, parce que ce serait signe de fragilité tout ça.

 

Mais si les hommes japonais aiment à ce point les proies faciles etc., cela doit relever d'un machisme sans nom, mais venant de ce pays, ça ne m'étonne même pas en fait...


4413a0cd38a58e559534d835fe92baa4.jpg

 

Spoiler

 

His whisper paints your fate, death is art he creates

Spoiler

 

859685milesedgeworthfanbuttonbyrequestbu


#7 1989

1989

    Baka-génie

  • Membre
  • 505 messages
  • Sexe : Homme

Posté le 22 juillet 2015 - 18:43

Mais si les hommes japonais aiment à ce point les proies faciles etc., cela doit relever d'un machisme sans nom, mais venant de ce pays, ça ne m'étonne même pas en fait...

 

Pas si étonnant qu'ils aient un passé de pédérastie à mon humble avis.


HWmDJu9.png